Retour Programme
Congrès Annuel de la SFT - Paris, 25-26 novembre 2010
Toxicologie liée à l'environnement


Conférence introductive : historique et évolution du concept de l'environnement
Santé Environnement

 Claude Lambré, DGS, Ministère de la santé


L'association des deux mots Santé-Environnement résume la peur de l'homme devant ce constat inquiétant que la société de consommation et de développement industriel et agricole qu'il a créé, pourrait se retourner contre lui et l'agresser, voire le détruire. Avons-nous été, sommes-nous encore des apprentis sorciers; que pouvons ou devons nous faire ? Voilà les questions qui se posent dans une situation qui implique des considérations scientifiques, politiques, économiques et médiatiques.

Pour que les individus constituant une société soit en bonne santé dans le milieu où ils vivent, il est primordial que leur environnement soit lui même en bonne santé. En surveillant son environnement l'homme peut y détecter des signaux précoces révélateurs d'une agression potentiellement néfaste pour lui. Quand l'homme protège et surveille son environnement, il se protège lui même.

Fondamentalement, la thématique santé-environnement met à jour le concept que nous ne devons plus raisonner simplement en terme de danger mais en terme de risque. Dans cet esprit, trois problèmes importants sont à considérer:

1°) La population est exposée à des doses faibles.

Les molécules les plus concernées sont celles qui présentent des effets Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR). Des interrogations apparaissent :

•  Quelle est la signification réelle pour la santé d'effets non létaux et réversibles ?

•  Comment distinguer une réponse de type adaptative ou de défense, d'une altération qui elle, aura des conséquences à moyen ou long terme pour la santé ?

•  Comment évaluer l'effet de ces doses faibles dans un contexte où la population exposée présente des caractéristiques de vulnérabilité excessivement variées.

2°) Les expositions sont le plus souvent chroniques et peuvent associer plusieurs voies de pénétration dans l'organisme. Tout produit chimique libéré dans l'environnement, se retrouvera dans l'air que nous respirons, dans l'eau que nous buvons ou dans les aliments dont nous nous nourrissons. Il convient aussi de considérer la notion de période critique d'exposition dans les études toxicologiques même si de nombreuses substances présentent un caractère de persistance.

3°) Le problème du transfert et de la bio-transformation est particulièrement important lorsque nous subissons une pollution par le biais de la chaîne alimentaire.

L'information du public sur la relation santé/environnement est un droit, ce droit fait que le citoyen informé pourra devenir responsable. Le message doit rester simple et inclure la notion de l'incertitude scientifique et l'idée de limite tolérable qui elle même implique la notion de risque acceptable.