Programme

33ème Congrès annuel de la SFT - Montpellier, 25-26 octobre 2007
Alertes toxicologiques
Excipients, Adjuvants, Additifs, Impuretés



Phycotoxines et Coquillages :
Des Risques aux Mesures, de l'Expertise à la Recherche

Jean-Marc Fremy, Sophie Krys et Nathalie Arnich

afssa, Maisons-Alfort


Le phytoplancton, partie végétale du plancton représente un maillon primordial de la chaîne alimentaire marine, et est constitué très majoritairement de micro-algues. Parmi les milliers d'espèces phytoplanctoniques marines recensées, une soixantaine d'entre elles ont été reconnues à ce jour comme pouvant produire des substances toxiques. Ces «  phycotoxines  » peuvent transiter le long de la chaîne alimentaire marine et atteindre à certains échelons trophiques des concentrations dangereuses voire mortelles pour l'homme-consommateur. A ce jour, les scientifiques ont identifié 5 syndromes dus à des phycotoxines susceptibles de contaminer les coquillages: les phycotoxines diarrhéiques et associées , les phycotoxines paralysantes, les phycotoxines amnésiantes, les phycotoxines neurologiques, les azaspiracides. Au cours des 2 dernières décennies, les pouvoirs publics et les scientifiques ont constaté une extension du nombre d'épisodes toxiques, une expansion des zones touchées et une multiplicité des toxines. Il existe peu de moyens de prévenir la contamination des fruits de mer en dehors d'une surveillance des zones de production et de la salubrité des produits mis sur le marché : c'est ce double dispositif qui œuvre en France en associant respectivement la Direction des Pêches Maritimes et de l'Aquaculture au travers de l'Ifremer et la Direction Générale de l'Agriculture au travers de l'Afssa/Lerqap (Laboratoire National de Référence). Préoccupante sur le plan de la santé publique, la contamination des produits de la mer par les phycotoxines pose aussi de graves problèmes socio-économiques, puisque lors des épisodes toxiques, les zones d'élevage sont fermées à la récolte, ce qui constitue un manque à gagner pour les conchyliculteurs . En France, la surveillance exercée par les autorités compétentes permet d'éviter des intoxications graves, le risque majeur est lié aux coquillages et poissons d'importation. Ce dispositif a été expertisé par l'Afssa en 2006 notamment suite à la crise « Bassin d'Arcachon » à la demande des Pouvoirs Publics. En parallèle et auparavant des programmes de recherche sont menés dans différents axes tels que : mise au point et validation de tests alternatifs aux biotests officiels, optimisation des méthodes physico chimiques de confirmation. Suite à la crise « Bassin d'Arcachon » un programme spécifique a été initié en vue de la compréhension du phénomène observé et de propositions d'actions appropriées. Au delà de son objectif sanitaire, le maintien de la politique rigoureuse menée par les pouvoirs publics contribue très largement à préserver l'image de marque dont bénéficient les produits de la mer auprès des consommateurs, favorable à l'expansion de la conchyliculture et de la pêche.